Un bateau pour Gaza

Communiqué de presse du 6 juillet 2011

Solidarité avec la Palestine : protection du bateau français qui se dirige vers Gaza

Les dix bateaux qui composent la  Flottille internationale n° II  à destination de Gaza ont été bloqués par les autorités grecques sans pouvoir appareiller. Le gouvernement grec au mépris du droit international s’est opposé par tous les moyens à ces départs. Les pressions faites sur le gouvernement grec par l’Union Européenne, le Quartet sur le Proche-Orient (Russie, UE, Etats-Unis et ONU) et tous les alliés du gouvernement israélien, pour qu’Athènes s’oppose au départ de la Flottille, constituent une atteinte grave au droit de libre expression d’une opinion internationale solidaire qui n’accepte plus le blocus maritime, aérien et terrestre que le gouvernement israélien impose à Gaza.

Seul le bateau français Dignité-Karamé , avec huit passagers à son bord dont notre députée européenne Nicole Kiil–Nielsen et trois membres d’équipage, a réussi à déjouer les interdictions grecques et depuis lundi matin se dirige vers Gaza.

Nous demandons instamment au gouvernement français d’intervenir auprès du gouvernement israélien pour que ce bateau, portant pavillon français, puisse poursuivre sa route vers Gaza. La France est dans l’obligation de protéger ses ressortissants. Elle ne peut pas se contenter de répéter comme vient de le faire le Ministre des affaires étrangères Alain Juppé que cette initiative « …n’est pas une bonne idée . Pour nous l’essentiel aujourd’hui est de favoriser la reprise des discussions entre les autorités israéliennes et palestiniennes. »

Pour EELV, cette action pacifique et citoyenne en soutien à la population civile gazaouie prise en otage, doit pouvoir se poursuivre.

Le blocus de Gaza est un acte illégal au vu du droit international et sa levée a été demandée à maintes reprises par des organismes internationaux, par de nombreux Etats dont le nôtre.

EELV s’élève contre la politique d’alignement inconditionnel de la France et de l’Union Européenne aux désidératas du gouvernement israélien. Le message de solidarité humanitaire, politique et dans le respect du droit international que mène le bateau Dignité-Karamé ne constitue en aucune manière une menace quelconque pour Israël. Des voix s’élèvent aussi en Israël pour demander à leur gouvernement de laisser rentrer le bateau à Gaza.

Le bateau Dignité-Karamé demande tout notre soutien.  Pour la levée du Blocus de Gaza.


Europe Ecologie les Verts

Mots-clés :