Christine NOBLET

Christine NOBLET – 53 ans – Secrétaire comptable.

Adjointe au maire en charge des bâtiments communaux, de la mise en œuvre de la transition énergétique et du suivi de l’Agenda 21.

Je suis née à St Herblain (ma maman ayant accouché à la maison) il y a 53 ans. J’ai quitté St Herblain pour Nantes après mes études (1982) et je suis revenue dans la maison de mon enfance en 1999 avec mon mari et nos 4 enfants.

D’abord engagée dans des mouvements de jeunes d’éducation populaire (ACE, JOC), j’ai pris ma place dans une association du cadre de vie (CLCV) sur le quartier d’habitat social du Port-Boyer (Nantes) et enfin dans le Mouvement Coopératif en devenant associée dans une SCOP depuis 27 ans. En revenant à St Herblain, j’ai adhéré à l’association citoyenne « Ensemble St Herblain Autrement » et j’y ai côtoyé des militant-e-s sincères et engagé-e-s qui m’ont permis de tisser les fils de mes origines « rurales » avec ceux de la cité urbaine que St Herblain était devenue. Le cheminement de l’association avec Europe Ecologie-Les Verts m’a permis de me situer dans une posture d’actrice politique.

Après un mandat comme conseillère municipale déléguée aux énergies renouvelables et à la performance énergétique des bâtiments, c’est comme adjointe aux bâtiments municipaux, à la mise en œuvre de la transition énergétique et au suivi de l’Agenda 21 qu’il m’est proposé de poursuivre l’aventure municipale.

Pour être efficace, la transition énergétique a besoin d’être locale, collective et citoyenne. La Ville est le bon échelon pour expérimenter cette évolution nécessaire. Le patrimoine communal (écoles, salles de sports et de spectacles, multi-accueils et crèches, centres socio-culturels…) consomme des énergies qui vont devenir rares et chères pour une partie. Il nous faut donc trouver d’autres sources, d’autres façons de fonctionner… Et c’est avec celles et ceux qui les utilisent que nous arriverons le mieux à trouver des solutions partagées. Il s’agit aussi de limiter la précarité énergétique, viser la justice écologique (accès équitable aux énergies) des Herblinoises et Herblinois.

Je pense que les humains et les activités économiques n’ont pas besoin d’énergie en tant que telle mais de services qui consomment le moins d’énergie possible et privilégient toujours les ressources de l’environnement immédiat.