Gens du voyage : une action métropolitaine pour leur qualité de vie

Conseil communautaire du 17 octobre 2014

Intervention de Marie-Hélène NEDELEC (groupe Écologistes et citoyens) à l’occasion du Dossier 3 : Nantes – Secteur Boisbonne / Chantrerie – Modification du PLU.

Madame la Présidente, chers collègues,

Cette modification du PLU sur le secteur de Boisbonne/Chantrerie va permettre la réalisation d’une nouvelle aire d’accueil des gens du voyage, permettant à la ville de Nantes de retrouver la conformité avec le schéma départemental.

Je profite de cette délibération pour faire un petit point sur la politique communautaire menée en direction des gens du voyage et insister sur l’importance d’une action collective et partagée par l’ensemble des communes de l’agglomération en direction de ces populations. Cette politique publique comprend plusieurs orientations qui s’inscrivent dans une démarche globale pour permettre aux gens du voyage de pouvoir bénéficier de leurs droits en tant que citoyens à part entière.

Il y a d’une part la mise en conformité avec le schéma départemental d’accueil des gens du voyage, à travers l’action menée par le Syndicat mixte d’hébergement des gens du voyage.

  • La métropole remplit désormais les objectifs de ce schéma en matière de terrains pour accueillir les grands passages.
  • Il reste la nécessité de répondre aux besoins d’accueil en cas d’hospitalisation.
  • Et, ce n’est que dans plusieurs années, que les objectifs de création d’aires permanentes d’accueil seront atteints sur l’agglomération, avec la réhabilitation de La Fardière et l’ouverture de 8 nouvelles aires sur l’agglomération, dont très prochainement celles de Saint-Jean de Boiseau et de Sautron. C’est l’objet du dossier 23 de ce jour.

A propos de ces futures aires d’accueil, je tiens à souligner le travail de concertation mené avec les voyageurs au niveau de la réhabilitation de l’aire d’accueil de La Fardière. Cette concertation avec les usagers a permis de répondre à leurs besoins et modes de vie. De même, tout le volet environnemental de cette réhabilitation dans un but d’économiser les ressources en eau et en énergie et de faciliter l’intégration paysagère du site, est à valoriser.

Au-delà de cette mise en conformité, nous devons renforcer notre action en direction des voyageurs pour améliorer leur accueil et qualité de vie sur notre territoire. En effet, dans le schéma départemental, il n’est pas seulement question d’aires d’accueil mais aussi d’habitat adapté pour les familles souhaitant s’ancrer localement. Pour tenir compte de cette évolution des modes de vie vers la sédentarisation, Nantes Métropole accompagne les communes qui s’engagent dans cette démarche. L’élaboration de notre futur PLUm va être l’occasion de concrétiser et d’amplifier cette démarche qui devra désormais être portée et inscrite dans ce futur document stratégique. Il revient donc à chacune et chacun d’entre nous de prendre en compte les besoins d’habitat spécifique dans la planification urbaine, en réservant des sites pour l’ancrage territorial des gens du voyage. C’est le gage de la construction d’une métropole pour tous, plus mixte et plus accueillante.

Enfin, au-delà des actions que la métropole pourra mener pour faciliter l’accès aux droits de ces citoyens, par l’habitat sans oublier non plus l’insertion sociale et professionnelle, nous devons travailler ensemble au changement de regard sur ces populations. A nous élus, d’aller vers eux pour faciliter leur participation à la vie de la cité.