CM du 15/12/2014 – Intervention sur la démocratie participative

Intervention d’Étienne LECHAT à l’occasion de la délibération 17 NOUVELLES ORIENTATIONS RELATIVES A LA PARTICIPATION CITOYENNE.

Lors du précédent mandat, notre groupe ESHA-EELV a œuvré pour plus de démocratie sur notre commune, à travers notre souhait de mieux associer le citoyen à la décision publique et à travers notre action en faveur de l’éducation populaire, terreau de la démocratie participative. Cette demande forte, a été intégrée dans le programme municipal de la Majorité autour de deux piliers :

  • rénover les formes de participation citoyenne,
  • redonner du sens à l’engagement citoyen et donc du pouvoir.

Dans cette dynamique, les Dialogues herblinois, posent les jalons d’un renouveau de la démocratie participative à St Herblain. Nos groupes ESHA-EELV et UDB souhaitent exprimer trois exigences:

  • une transparence accrue,
  • une démarche de co-production élargie
  • et une garantie d’un véritable pouvoir action des habitants.

Pour cela :

1) notre Majorité doit expliquer, argumenter, donner les tenants et aboutissants, les contraintes et possibilités mais aussi savoir dire non.

2)  notre Majorité doit associer les habitant-es, dès le début de la réflexion, au nouveau projet mis en question

3)  notre Majorité doit travailler à la mise en place des budgets participatifs, permettant de rapprocher le citoyen contribuable des investissements communaux. Ceux-ci peuvent prendre la forme d’un volume de projets sur lesquels les habitant-es sont consulté-es pour les hiérarchiser ou de budgets dédiés à une instance participative, à l’échelle d’un quartier.

Les élections municipales 2014 ont relancé l’idée de tels budgets. Paris et Metz s’engagent dans cette démarche. Dans un contexte national difficile, avec la baisse des dotations, le décideur public doit réinventer le fonctionnement des collectivités locales. L’expertise d’usage des herblinois est un gisement d’innovation dont il ne faut pas se priver !

Ainsi, selon ces nouvelles règles du jeu, le projet Allende, pour lequel un effort de concertation a été fait sur le mandat précédent, nécessite que les habitant-es soient rapidement ré-associés à la réflexion, du fait de la non-réalisation de l’EHPAD.

Concernant l’avenir des CCQ, le législateur, dans le cadre de la politique de la Ville a ouvert la possibilité de créer des Conseils citoyens dans les quartiers prioritaires. Ces conseils citoyens comportent un certain lot d’innovations pouvant nous inspirer pour renforcer la représentation des tous les habitant-es dans les instances participatives, comme le tirage au sort, par exemple.

L’équipe municipale, dans son projet de mandat, met les habitants au centre de son action, avec la volonté « d’aller vers » et de « faire avec ». Il ne nous reste plus qu’à transformer les attentes exprimées lors des dialogues herblinois. Voilà le défi à relever pour que la ville soit l’affaire du maximum de citoyens dans leur diversité. Nous y prendrons toute notre place.

Merci de votre attention.