CM du 06/02/15 : Intervention sur le budget primitif 2015

Intervention de Dominique BRUNEAU à l’occasion de la délibération 3 : BUDGET PRIMITIF 2015.

Mesdames, Messieurs,

Lors du dernier Conseil municipal, à l’occasion du Débat d’orientation budgétaire, nous avons toutes et tous souligné le caractère exceptionnel de ce budget 2015. Rassurez-vous, je ne reviendrai pas sur le Traité transatlantique (nous avons un vœu qui passera au prochain Conseil municipal d’avril), ni sur les enjeux de la Conférence sur le climat (encore que sans l’action des collectivités, celle-ci serait déjà un non évènement…). Non, je vous parlerai bien du budget 2015 !

Aujourd’hui, le contexte budgétaire national nous pousse à réduire nos dépenses de fonctionnement et à diminuer nos investissements. Toutefois, si cette contrainte nationale nous oblige à investir moins, elle nous oblige également à investir mieux !

La réduction de l’impact climatique de nos services et la transition énergétique de notre commune deviennent une nécessité absolue, tant pour notre environnement que pour nos finances. Comme l’a dit justement Bertrand Affilé : « faisons les bons investissements, pour avoir moins de fonctionnement », et nous ajoutons aussi « pour réussir la transition écologique ».

Dans ce budget 2015, les dépenses d’investissement s’élèvent à près de 26 millions d’euros. Sur cette somme, une enveloppe conséquente est dédiée à l’effort d’entretien du patrimoine, enveloppe représentant près de 4 millions d’euros. Cette amélioration de la performance énergétique des bâtiments municipaux est bénéfique pour tous :

  • Car elle contribuera à réduire nos dépenses de fonctionnement,
  • Car elle dynamisera l’économie locale,
  • Car elle contribuera, enfin, à faire que notre collectivité soit exemplaire, à l’heure où toutes les collectivités françaises doivent œuvrer au succès de la Conférence pour le climat à Paris.

Aussi, nous assumons ce choix politique. Il constitue un pilier de ce budget 2015. Mais c’est aussi un budget qui nécessite une pleine implication des agents municipaux à la transition énergétique, pour garantir son succès et sa pérennité.

Cette transition écologique devra intégrer l’ensemble des politiques municipales et nous nous y emploierons !

Si ce budget 2015 concrétise les prémices d’une transition écologique de notre territoire, notre groupe ESHA-EELV souhaite que le budget soit également l’occasion de poursuivre la transition démocratique de notre commune. Tout au long du mois de janvier, à l’occasion des vœux, Bertrand Affilé a rappelé la volonté de la Majorité d’associer les habitants aux différents niveaux d’élaboration des projets.

Des villes comme Nantes ou Paris, s’engagent, certes de façons différentes, dans une plus grande implication de leurs habitants dans les choix d’investissement. Sur ces expériences de budgets participatifs, nous pensons qu’il est temps d’y réfléchir sérieusement, en se fixant comme objectif, le budget 2016.

 En conclusion, nous estimons :

  • Que la santé financière de la ville reste bonne,
  • Que les dépenses de fonctionnement sont maitrisées,
  • Que notre capacité d’investissement demeure importante et contribue à lutter contre le réchauffement climatique.

Nous voterons donc le budget 2015.

Merci pour votre attention.