Eclairage aux LED

Conseil communautaire du 6 février 2015.

Intervention de Marc DENIS (groupe Écologistes et citoyens) à l’occasion du Dossier 16 : NANTES – Délégation de service public de stationnement – DSP Centre – Eclairage LED – Avenant n° 2.

Nous le savons, les villes rassemblent désormais la moitié de la population mondiale. D’ici 2050, ce sont près des trois quarts de la population vivront en milieux urbains. Assurer la nécessaire transition écologique, créer les conditions d’une cohabitation harmonieuse entre les habitants : c’est bien aux métropoles qu’il reviendra d’actionner les leviers de la ville de demain.

C’est précisément un de ces leviers que nous actionnons aujourd’hui en investissant pour réduire la consommation d’énergie dans le domaine de l’éclairage public.

L’intérêt de cet investissement, au-delà de ses effets bénéfiques sur le climat, doit nous permettre de réaliser des économies importantes avec un temps d’amortissement bien inférieur à la durée de vie des LED.

Quelques chiffres pour vous rappeler, chers collègues, que les LED ont une durée de vie de 15 à 30 fois supérieure aux ampoules classiques à incandescence, pour une consommation moyenne de 8 à 10 fois inférieure. La consommation est même de 3 à 5 fois inférieure aux ampoules dites « basse consommation ». Par ailleurs, elles permettent un éclairage à 100 % instantané sans temps de chauffe. Ce dispositif est donc bien mieux adapté aux lieux accueillant du public comme les parkings.

C’est un diagnostic précis qui a permis à la métropole de prendre cette décision. Il conviendra, durant les premières années de ce dispositif, de réaliser une évaluation chiffrée des économies réalisées, à la fois pour l’entretien mais surtout pour la consommation

Cette étude nous permettra également de réfléchir à la généralisation des dispositifs d’éclairage par LED sur d’autres espaces publics de notre territoire afin que l’ensemble des 24 communes de l’agglomération puissent en bénéficier.