Groupement de commande pour l’achat d’électricité : c’est signé

Ce jeudi 16 avril, Christine NOBLET était à Nantes Métropole, pour représenter la ville de Saint-Herblain, lors de la signature de la convention constitutive du groupement de commande pour l’achat d’électricité.

Christine NOBLET en cours de signature de la convention, aux côtés de Julie LAERNOES  – Vice-présidente écologiste de Nantes Métropole.

L’ouverture à la concurrence du secteur de l’électricité conduit dorénavant les collectivités à lancer une procédure de consultation pour déterminer leurs fournisseurs en énergie. Dans ce cadre, Nantes Métropole propose la mise en œuvre d’un groupement de commande

Outre l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence, le dispositif des tarifs réglementés de vente de l’électricité a été révisé par la loi du 7 décembre 2010, dite loi NOME. Ainsi, les tarifs réglementés applicables aux consommateurs souscrivant une forte puissance, tels que les collectivités, ont vocation à disparaître le 1er janvier 2016. Dans ce contexte, la signature de cette convention présente une triple opportunité :

  • D’une part, en réalisant un groupement de commande permettant d’importantes économies d’échelles pour les collectivités signataires.
  • D’autre part, en faisant bénéficier toutes les communes qui le souhaitent des services techniques et juridiques de Nantes Métropole et d’exercer par la même occasion un pouvoir de négociation plus important pour obtenir le meilleur service au meilleur prix pour les communes.
  • Enfin, en permettant la transition énergétique, en favorisant la pénétration du marché par les énergies renouvelables, via l’instauration d’un pourcentage élevé d’énergie verte.

Car, cet appel d’offre permet de négocier non seulement le prix mais également le type d’électricité, renouvelable ou non. Il revient à chaque commune de fixer sa part d’énergie verte, la plus haute possible naturellement. Pour Saint-Herblain cette part sera de 26,7 % d’énergie issue d’une source production renouvelable. Ainsi, dès l’année 2015, notre commune s’approche de l’objectif national de 27% pour 2020.

Ce choix politique a un cout annuel, pour la commune, se situant entre 2600 et 4300 euros, compensé par les économies d’échelle que permet le groupement de commande. Ce surcout, minime, doit également être regardé comme un investissement : pour l’avenir, l’emploi et en faveur d’une énergie plus propre et durable.

Christine NOBLET

http://esha-les-verts.fr/wp-content/uploads/2014/10/Tulips.jpg