ORU herblinoises : le point avec le directeur de l’ANRU

Ce vendredi 17 avril, Nicolas GRIVEL – Directeur général de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) – était sur Nantes Métropole pour faire le point sur plusieurs opérations de renouvellement urbain (ORU). Lors de sa visite de Bellevue et du Sillon de Bretagne, il fut notamment guidé par Marie-Hélène NÉDÉLEC, représentant la ville de Saint-Herblain au titre de sa délégation « Politique de la Ville et cohésion sociale ».

          Cette visite herblinoise a commencé par le Sillon de Bretagne, avec pour fil conducteur une interrogation : « Comment se projeter vers une première évaluation et la définition d’un plan d’action post-ORU ? ». La visite a commencé par une montée sur le toît du Sillon de Bretagne puis s’en est suivie une déambulation sur 3 sites : le Pôle de service de l’Angevinière, le nouveau parc de la Savèze et l’école Nelson Mandela. Ce fut l’occasion pour Marie-Hélène NÉDÉLEC d’insister sur une rénovation qualitative d’un point de vue environnemental, social et socio-culturel (avec l’implication importante du CSC à l’opération).

Aujourd’hui, l’opération touche à sa fin. Mais il faut continuer à écrire l’histoire du Sillon qui va au-delà du travail sur le bâtiment et son environnement. Les investissements réalisés doivent durer et cette durabilité doit être garantie par l’appropriation des nouveaux équipements par les habitants. C’est la clef de voute de la réussite de cette ORU. Ainsi, la création du quartier de Bagatelle et la future école Mandela offrent de vraies opportunités, qu’il faudra suivre attentivement pour garantir une mixité sociale bien réelle dans ce quartier. La question de la politique de peuplement au cœur de ces quartiers est essentielle pour l’avenir de ce quartier.

            L’après-midi s’est achevé sur Bellevue, grand quartier partagé entre deux communes. Ont notamment été visités deux équipements herblinois majeurs : la Maison des Arts et le Carré des services, fraichement ouvert, ainsi que la future cour artisanale Galilée. Ces visites ont ainsi permis de mesurer les impacts positifs de l’ORU en termes d’emplois, et d’apport de services à la population.

Nicolas GRIVEL (au centre, à droite), en visite à Bellevue avec les services techniques herblinois.

Puis, la « méthode Grand Bellevue » a été présentée dans ses principales composantes : une coopération inédite et renforcée de Nantes et Saint-Herblain, un pilotage métropolitain en cohérence avec le Contrat de ville, et surtout une participation citoyenne accrue tout au long du projet.  

___________________

            En définitive, la venue de Nicolas GRIVEL fut l’occasion de mettre en avant les clefs d’une opération de renouvellement urbain à succès : la mixité fonctionnelle, la mixité sociale, l’amélioration du cadre de vie, l’emploi et les services publics, et l’association accrue des habitants à la construction de leur avenir.

Pour ces 2 quartiers ainsi que pour les autres quartiers «  Politique de la ville », la rénovation urbaine doit permettre de faire de ces territoire des quartiers populaires, attractifs et durable avec des enjeux forts de mixité sociale, d’éducation et d’emplois. La participation des habitants à toutes les étapes du projet et la coopération renforcée avec l’ensemble des acteurs sont des conditions indispensables pour leur réussite.

Il s’agit avant tout de faire pour et avec les habitants !

Marie-Hélène NÉDÉLEC