Vœu pour un désinvestissement dans les énergies fossiles

Intervention Vœu désinvestissement dans les énergies fossiles

Sur proposition du groupe ESHA-EELV, le groupe majoritaire a présenté un vœu concernant le nécessaire désinvestissement dans les énergies fossiles (charbon et pétrole).

Malgré l’accord unanime de la commission des vœux, où siégeaient les différents groupes politiques, nous ne pouvons que regretter les abstentions de la droite…lors du vote final.

C’est un premier acte de la ville cohérent avec l’accord signé à Paris ce week-end par 195 pays

C’est un premier acte de la ville qui prolonge le sommet des élus locaux pour le climat, qui s’est tenu le 4 décembre

C’est un premier acte de la ville vers plus d’exigences envers nos partenaires financiers.

Dominique BRUNEAU

Texte du vœu :

Vœu de la Ville de Saint-Herblain pour le désinvestissement de ses partenaires financiers, investisseurs, bancaires et assureurs, du secteur des énergies fossiles et le réinvestissement en faveur de la transition énergétique.

Samedi 12 décembre 2015, les 195 pays représentés au Bourget dans le cadre de la COP21, ont signé un accord limitant le réchauffement climatique. Ils entérinent l’idée que le climat est déréglé du fait des activités humaines et ils actent le fait que tous, individuellement, ils doivent contribuer à atteindre un objectif commun : la limitation de la hausse des températures à 1,5°C.

Sachant que les efforts consentis, aujourd’hui par les uns et les autres, aboutiraient à une hausse de près de 3°C, la COP21 nous oblige à tous nous mobiliser : de l’habitant aux états en passant par les collectivités territoriales.

Saint Herblain prend cet appel très au sérieux.

Sans attendre la COP21, la ville a investi pour réduire sa consommation d’énergie en isolant ses bâtiments, en diversifiant ses sources d’énergie au bénéfice du solaire et du bois.

Elle veut, par son exemplarité et par des mesures d’accompagnement, conduire ses concitoyens à œuvrer dans le même sens.

Toutefois, la ville ne doit pas agir isolément. La lutte contre le réchauffement climatique concerne également les banques, les assurances, les institutions financières publiques, les caisses de retraite… avec lesquelles elle nourrit des relations. Ces partenaires doivent cesser progressivement d’investir dans les énergies fossiles, responsables du dérèglement climatique et s’engager dans une économie développant les énergies renouvelables.

Ainsi, conformément à la loi du 17 août 2015, dite Loi de transition énergétique, et particulièrement l’article 173, la Ville de Saint-Herblain demande à ses partenaires institutionnels de lui mettre à disposition des informations sur :

  • les modalités de prise en compte dans leurs politiques d’investissement des critères relatifs au respect d’objectifs sociaux, environnementaux et de qualité de gouvernance ;
  • la nature de ces critères et la façon dont ils sont appliqués ;
  • la part des investissements réalisés dirigés vers des entreprises ou des projets relevant du secteur des énergies fossiles et comment ils envisagent de réduire cette part afin de diminuer les risques associés à ce type d’investissement ;
  • la part des investissements réalisés dirigés vers des entreprises ou des projets contribuant au financement de la transition énergétique (efficacité énergétique, énergies renouvelables, infrastructure, économie circulaire, etc.).

La Ville de Saint-Herblain s’engage à prendre en considération ses stratégies d’investissement, notamment avec le critère de responsabilité sociétale des entreprises, dans les relations qu’elle noue avec ses partenaires, notamment pour ses opérations de financement.