Programme DANK – séjour de Marie-Hélène Nedelec à Grande Anse en Haïti

Retour en images sur le comité de pilotage de la coopération dans le cadre du programme DANK en Grande Anse en Haïti

Du 5 au 12 Avril, Marie-Hélène Nedelec s’est rendue en Haïti pour visiter les réalisations et avancées du programme DANK sur l’année 2015.

Le programme DANK (D pour Dschang au Cameroun ; A pour Amaga l’association des maires de la Grande Anse en Haïti ; N pour Nantes Métropole et K pour Kindia en Guinée Conakry) ce sont 4 territoires d’Afrique, d’Europe et des Caraïbes qui s’associent pour rendre leurs villes plus saines. Fournir de l’eau potable, gérer les déchets, traiter les eaux usées, s’organiser contre les risques d’inondation ou d’épidémie font partie des actions…

Le programme DANK réunit les quatre partenaires depuis 2012 autour des ambitions suivantes :
-former des équipes communales pour assurer ces services ;
-réfléchir ensemble à des stratégies et tirer profit de l’expérience de chacun ;
-impliquer les citoyens ;
-trouver les moyens d’assurer un service amélioré et durable.

Pour ce premier comité de pilotage en Haïti, des visites ont été programmées afin de découvrir certaines réalisations comme, par exemple, un programme de latrines surélevées permettant d’éviter toute pollution dans les sous-sols et cours d’eau.

P1130524

Deux ateliers ont également eu lieu :
-sur la gestion des déchets
et
-sur la prévention des risques d’inondations et d’épidémies.

P1130520

P1130518

Lors de ces 2 ateliers, les échanges ont été très fructueux. En s’appuyant sur les expériences réalisées dans chacune des collectivités il s’agissait, entre autres, de définir des solutions à mettre en œuvre sur les différents territoires et les moyens nécessaires pour y parvenir. Ces questions qui préoccupent l’ensemble des partenaires sont particulièrement cruciales en Haïti et sur la Grande Anse, ensemble de 12 communes dont 9 sont des communes côtières particulièrement vulnérables.

Les questions de changement climatique, d’érosion des sols, de déforestation ont été au cœur des débats lors de ces rencontres.

Le comité de pilotage du programme DANK a permis de faire le point sur les réalisations et de définir les orientations pour l’année à venir.

Ce déplacement a eu lieu à un moment particulier puisque les élections municipales avaient permis d’élire les nouveaux maires qui ont participé aux différents temps d’échange avec une partie des anciens maires et des agents exécutifs nommés par l’État pour assurer la transition.

Pour Marie-Hélène Nédélec : « Dans ce pays où les politiques d’État sont sans décentralisation effective, je suis persuadée, plus que jamais, du rôle que peuvent jouer les collectivités territoriales dans la lutte contre le réchauffement climatique. Dans ce cadre, nos politiques de coopération peuvent jouer un rôle essentiel dans l’accompagnement des communes et dans l’échange d’expériences. Les différents partenaires de ce programme DANK sont sorties de ce séminaire avec une volonté affirmée de continuer à travailler ensemble en incluant les questions climatiques dans la suite de la COP 21. »

IMG_0210

Mots-clés :