NANTES – Migrants : pour les écologistes et citoyens nantais pas d’expulsion sans relogement

Communiqué de presse des élu(e)s écologistes et citoyens de Nantes :

« En tant qu’élu(e)s écologistes et citoyens de la Ville de Nantes, nous condamnons l’expulsion d’un groupe de jeunes migrants Boulevard des Poilus vendredi et faisons suite à la pétition contre l’expulsion du presbytère de Doulon.

Nous souhaitons que notre collectivité puisse s’appuyer sur les propositions des associations et des autres organisations mobilisées, dont l’intersyndicale, pour trouver collectivement des solutions d’accueil et de relogement dignes et humaines pour ces jeunes en grande précarité.

Concernant les migrants du presbytère, la ville doit soutenir les propositions des associations et citoyens du quartier de Doulon dans leur démarche très active. Ils souhaitent la mise à disposition de locaux pour accueillir dignement ces hommes, femmes et enfants.

Des actions sont engagées par les collectivités, des efforts sont faits mais ne suffisent pas. Face à une situation humainement indigne, notre ville doit trouver des solutions avec l’ensemble des parties prenantes en interpellant l’État dont c’est la compétence. Un nécessaire travail partenarial avec le département de Loire-Atlantique, compétent sur l’hébergement des mineurs isolés, doit aussi être mené pour apporter des réponses concrètes.

Des solutions existent et les exemples de Grande-Synthe ou Paris en témoignent. Ces jeunes, ces migrants sont sur notre territoire, pour un grand nombre d’entre eux, ils participent à la construction de notre vivre ensemble. »