Développer la sédentarisation des gens du voyage

Une des évolutions du mode vie des gens du voyage est la sédentarisation.

Pour répondre à ces besoins des personnes ayant un «ancrage territorial» sans pour autant renoncer au voyage une partie de l’année, la circulaire du 17 décembre 2003 sur les terrains familiaux, correspondant à un habitat privé, a donc ouvert la possibilité pour l’État de cofinancer la réalisation de terrains familiaux locatifs avec les collectivités locales.

A Saint-Herblain, suite à des demandes de sédentarisation, Laurent NOBLET et Marie-Hélène NEDELEC agissent pour développer cette offre d’habitat adapté et répondre ainsi aux besoins de la population.

Dans une démarche globale, ce projet est associé à la volonté de favoriser l’inclusion économique et sociale des gens du voyage.