Eco-mobilité scolaire aux abords des écoles

Ville de Saint-Herblain – Conseil municipal du 12 décembre 2016.
Convention pour la mise en place d’un dispositif visant à encourager l’éco-mobilité scolaire aux abords des écoles élémentaires.
Intervention de Sandrine Buchou pour les élu-e-s EELV, ESHA et UDB.

A l’heure des urgences climatiques qui se traduisent par de nombreux pics de pollution en ce moment dans les grandes métropoles européennes, à l’heure du grand débat de la transition énergétique, modifier notre manière d’être mobile c’est d’une part contribuer à réduire les émissions de polluants liées à nos déplacements, mais c’est aussi revoir nos relations sociales par le développement d’alternatives collectives mais aussi de revoir l’éducation des plus jeunes.

Nous félicitons ce dispositif mis en place par cette convention : 3 écoles herblinoises vont pouvoir bénéficier d’aménagements aux abords des écoles ; cela devrait permettre à des familles herblinoises une arrivée ou un départ apaisé aux abords de certaines écoles primaires d’ici 2019.
Ce dispositif est intéressant mais cette solution n’est que partielle par le nombre d’écoles et par la réalité des déplacements.
En effet rappelons que c’est un trajet domicile-école (de moins de 2 km) que parcourent matin, midi et soir les parents et les écoliers.
Afin de favoriser ces déplacements à pieds et à vélos, mettons concrètement en œuvre le PDU (plan de déplacement urbain), notamment sur l’accélération de la mise en place des zones apaisées.
Une ville apaisée, par une facilitation de tous les autres modes de déplacements alternatifs et des zones à 30km, permet aux piétons et cyclistes de circuler plus sereinement et diminue le sentiment d’insécurité des parents.
Nous sommes perplexes sur la mise en œuvre budgétaire de cette convention.
L’enveloppe des pôles métropolitains de proximité n’a pas été augmentée, faudra-t-il donc renoncer aux aménagements prévus sur le pôle ou les villes devront—elles sortir des deniers supplémentaires pour mettre en œuvre les aménagements proposés?
Nous espérons que par cette convention, l’implication concrète des parents et des associations de parents d’élèves dans ce domaine d’éco mobilité scolaire se révélera.
Peut-être que des initiatives prises par des parents essaimeront sur d’autres écoles?
Les associations de parents d’élèves ont aussi leur rôles à jouer afin de promouvoir les pédibus et vélibus ou de mettre en relation des parents voisins, désireux de changer de mode de déplacements.
N’oublions pas non plus les démarches de l’ADEME qui aident à mettre en actions ou expérimenter grâce au défi déplacement des familles à énergie positive.

Nous voterons favorablement à ce dispositif qui pourra amorcer une prise de conscience de nos concitoyens.

Mots-clés :