Ouverture des commerces les dimanches avant Noël pour l’année 2017

Conseil Métropolitain du 16 décembre 2016

Intervention de Marc Denis.

Les élu-e-s écologistes et citoyens réaffirment leur opposition à la banalisation de l’ouverture des commerces le dimanche, introduite par la loi Macron, et donc à la généralisation du travail dominical.

Face à une société rythmée par la consommation et par la standardisation des grandes enseignes, nous sommes tous attachés à ce jour de repos par semaine, un jour collectif qui permet de retrouver de la convivialité, du temps de vivre, de la respiration.

Nous soutenons des modes de production et de consommation plus responsables, des rapports commerciaux plus équitables.

N’en déplaisent aux responsables du Medef qui demandent une extension des ouvertures des grandes surfaces : le travail dominical n’augmente pas la richesse dépensée.

Au contraire, il délite les liens sociaux et familiaux.

Il ajoute de la difficulté pour ceux qui travaillent, notamment en termes de garde d’enfants ou de déplacements avec des transports en commun limités ce jour là.

La délibération proposée ne répond pas à toutes ces questions mais cette orientation pose des garanties aux salariés concernés, contrairement à une absence d’accord qui entraînerait des ouvertures sauvages sur l’ensemble de l’agglomération. Un accord avec l’ensemble des parties prenantes est exigeant mais nécessaire.

Du fait du calendrier, nous prenons acte que l’accord signé pour 2017 revêt un caractère exceptionnel avec l’autorisation d’ouverture accordée à tous les commerces le dimanche 24 décembre.

C’est pourquoi, nous serons vigilants à ce que les prochaines orientations reconsidèrent pleinement l’esprit de la démarche que nous avions adoptée en 2014 soit l’ouverture limitée aux commerces du centre-ville et des centres-bourgs de l’agglomération.

Je vous remercie pour votre attention .

Mots-clés :