Des idées à recycler pour diminuer les déchets

Les déchets, c’est l’affaire de tous. Les traiter est l’affaire de tou-te-s et la responsabilité de chacun-e. Nous jetons trop : le premier objectif consiste à trier nos déchets pour le recyclage. Le premier geste pourrait être le compost : un tiers de nos poubelles est constitué de déchets valorisables en « or brun ». Comme le proposaient les élus écologistes depuis longtemps, Nantes Métropole vient de lancer une aide à l’achat de composteurs. Mesure positive certes, mais modeste. Pour celles et ceux qui habitent en immeubles, les composteurs collectifs sont encore trop rares. Ce type de projet forme à la citoyenneté et favorise le « vivre ensemble ». Après avoir largement sensibilisé au tri ces dernières années, nous devons maintenant agir pour que les industriels limitent les emballages. Nous agissons au niveau national, y compris s’il le faut pour une taxe sur les suremballages, si aucun effort n’est fait.

Une politique plus innovante peut responsabiliser chacune et chacun. De plus en plus d’agglomérations font ainsi le choix de prendre en compte le volume des déchets pour calculer le montant de la Taxe d’Enlèvement des Ordures ménagères (TEOM). Cette « redevance incitative » donne de bons résultats : elle nécessite de la pédagogie et suppose de prendre en compte la composition des familles. Nous proposons de l’étudier à l’échelle de Nantes métropole et pourquoi pas de l’expérimenter dans une commune ou un quartier.

Dans l’immédiat, l’amélioration des déchetteries est très attendue pour trier davantage encore, pour créer des réflexes : leur réhabilitation prochaine doit associer les habitants-usagers.

L’objectif est bien de limiter le volume des déchets, de réduire le recours de l’incinération et d’éviter le gaspillage. Tri, recyclage et économies feront alors bon ménage.