Secours Populaire : un soutien nécessaire

Le groupe ESHA – Les Verts se félicite de la solution trouvée afin de permettre au Secours Populaire la poursuite de son action dans de meilleures conditions.

La crise frappe durement la population et les herblinois ne sont pas épargnés. Quelques chiffres significatifs : septembre 2009 : 1250 herblinois ont bénéficié des services du Secours Populaire, ce nombre n’a pas cessé d’augmenter pour atteindre en avril 2010 : 2 200 personnes, soit une augmentation de plus de 76 %.

La ville doit soutenir fortement les associations comme le Secours Populaire ou les Restos du Cœur car il s’agit de répondre à des besoins élémentaires.

Mais nous ne pouvons nous satisfaire pas de cette situation.

La solidarité nationale via l’intervention de l’état et ses dispositifs d’aide et d’accompagnement peine à répondre aux besoins d’une population exclue du monde du travail, exclue de la vie de la cité…
Il faut sortir ces personnes de cette spirale d’exclusion en leur permettant de subvenir eux-mêmes à leurs besoins et restaurer ainsi leur dignité d’être humain.

Travailler est un droit. Chacun doit trouver sa place au travail, et il y a de la place pour tout le monde ! Mais relancer la croissance sans revoir nos modes de production et de consommation est irresponsable d’un point de vue environnemental ! Ce n’est pas ni notre objectif, ni la solution à la crise actuelle.

Nous devons nous engager dans une conversion écologique de l’économie : en d’autres termes, nous devons apprendre à satisfaire nos besoins et nos envies tout en diminuant drastiquement la pression que nous exerçons sur notre environnement.

Nous appelons donc à sortir d’une vision dépassée du travail pour aller vers une société de pleine activité qui prenne en compte et rémunère comme telle la diversité des activités humaines (travail salarié bien sur, mais aussi formation, année sabbatique, éducation des enfants, activités bénévoles d’utilité sociale et environnementale…).

Mots-clés : ,